VAPOTAGE

Nicotine, n,f. :

Alcaloïde du tabac.

Cigarette, n,f. :

Petit rouleau de tabac haché et enveloppé dans un papier fin.

Vapoteuse, n,f. :

Cigarette électronique.

Vapoter v. :

Fumer une cigarette électronique.

Statistiques :

«En 2020, environ 14 % des jeunes de 15 à 19 ans ont déclaré avoir vapoté au cours des 30 derniers jours, et plus du tiers (35 %) d’entre eux ont déclaré avoir essayé le vapotage à un moment au cours de leur vie.

Parmi les jeunes adultes de 20 à 24 ans, la proportion des personnes qui ont vapoté au cours des 30 derniers jours était semblable (13 %), et près de la moitié (43 %) ont déclaré avoir déjà essayé de vapoter.

À titre comparatif, environ 3 % des adultes de 25 ans et plus ont déclaré avoir utilisé un produit de vapotage au cours des 30 derniers jours, tandis que près de 13 % ont indiqué avoir essayé le vapotage à un moment quelconque.

Dans tous les groupes d’âge, parmi ceux qui ont déclaré avoir vapoté au cours des 30 jours précédents, 14 % ont répondu qu’ils vapotaient tous les jours.

On a aussi noté des différences importantes selon le genre, les hommes (19 %) étant plus susceptibles que les femmes (14 %) de déclarer avoir déjà essayé le vapotage.»

%

15 à 19 ans

%

20 à 24 ans

%

25 ans et plus

%

Tous les jours

%

Hommes

%

Femmes

L’histoire du tabac

1492

Christophe Colomb fait la découverte des Amériques. Sur les lieux, il rencontre des Incas et des Aztèques qui utilisent le tabac. Ils se servent du tabac pour communiquer avec les esprits et apaiser les douleurs.

1493

Christophe Colomb importe du tabac en Europe. Le tabac y est alors utilisé comme une plante d’ornement.

1556

Le moine André Thévet importe les premières graines de tabac en Europe. Le tabac commence à être cultivé par les Européens.

1560

Jean Nicot, ambassadeur de France au Portugal,
envoie des feuilles de tabac à la reine de France pour soulager ses migraines. Le tabac devient populaire auprès de l’élite et commence à être consommé pour le plaisir.

1600-1629

La popularité du tabagisme grandit. L’État considère le tabac comme une source potentielle de revenus et met sur pied un impôt sur le tabac.

1674-1681

De plus en plus de gens font l’exploitation du tabac. Colbert, le responsable des finances du roi Louis XIV, instaure le monopole d’État de la fabrication et de la vente du tabac.

1719-1810

La culture du tabac est interdite, puis autorisée. Le monopole de l’État est supprimé, puis rétabli en 1810 par Napoléon.

1830

La cigarette est inventée.

1843

La première machine à cigarettes est fabriquée. La production industrielle de cigarettes commence. Le tabac, qui était autrefois réservé aux gens aisés, est maintenant consommé par toutes les classes sociales.

1881

James Bonsack et James Duke construisent une usine et lancent la première compagnie de tabac aux États-Unis : l’American Tobacco Company.

1914 à 1945

Pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, les fabricants de tabac distribuent des cigarettes gratuitement aux soldats. La consommation de tabac s’étend dans le monde entier.

1964

Aux États-Unis, la publication d’un important rapport du « Surgeon General » établit un lien entre la consommation de tabac et plusieurs cancers et maladies. À la suite de ces révélations, les compagnies de cigarettes lancent une fausse controverse scientifique pour réduire l’impact de cette publication et celles qui suivront. L’industrie du tabac se met aussi à la recherche de nouveaux marchés, notamment dans de nombreux pays en voie de développement. 

La cigarette électronique

Ce produit gagne en popularité et a grandement été médiatisé dans les dernières années. Initialement conçu comme moyen de cessation au tabagisme, ce produit ce présente maintenant comme un produit de consommation distinct.  Après quelques années de commercialisation, plusieurs experts ont observé divers problèmes de santé chez certains consommateurs.

Des interrogations ont été soulevées quant à la qualité des produits et sur les impacts sur la santé à court, moyen et long terme. De plus, dû à la composition du produit, le consommateur peut développer une dépendance comparable à celle de la cigarette conventionnelle. Dans certains liquides de la cigarette électronique, le taux de nicotine peut être élevé. Il est important de vérifier le nombre de milligramme de nicotine par millilitre puisque dans certains produits, seulement 5 inhalations sont nécessaires pour obtenir le même taux de nicotine qu’une cigarette conventionnelle.

Les experts constatent également qu’il y a une augmentation considérable de nouveaux consommateur et que certains d’entres eux ne sont pas d’anciens consommateurs de tabac, mais de nouveaux initiés. Sur le terrain, on constate également qu’il y a de nombreux jeunes adolescents attirés par ce type de produit. Les jeunes semblent attirés par le visuel de la cigarette électronique ainsi que par les nombreuses saveurs. Suite à de récentes études, plusieurs recommandations ont été émises.

Quelques recommandations

  • Éviter d’acheter des produits sur internet puisque les normes de qualité ne sont pas contrôlées.
  • Éviter l’achat sur le marché noir.
  • Éviter la combustion du cannabis avec la cigarette électronique puisque certains consommateurs peuvent développer des problèmes de santé avec cette pratique.
  • Éviter d’acheter des produits avec un taux de nicotine élevé pour réduire le risque de dépendance.
  • Favoriser l’achat des produits dans les boutiques spécialisées et éviter de consommer des produits qui ne respectent pas la norme de qualité (fait maison ).
  • Mettre le produit hors de portée des enfants et des animaux puisque ce produit peut être toxique.
  • Éviter de modifier les pièces de la cigarette électronique pour garantir une combustion normale de l’appareil.
  • Parler de votre consommation avec votre médecin.
  • En cas de sevrage de nicotine, favoriser les produits de cessation de tabac dans les pharmacies puisqu’ils comportent moins de risque si le mode d’emploi est respecté.
  • Ne pas faire ses propres produits de cigarette électronique.

Vous êtes curieux?

Nous vous proposons quelques liens et lectures afin d’en apprendre davantage sur le sujet. De plus, visitez nos services afin de voir nos ateliers en lien avec cette thématique. Vous êtes parent ? Nous avons des informations spécialement préparées pour vous.

Liens utiles

Revenez sous peu pour découvrir plusieurs liens relié à cette thématique. Section en création !

Section parents

Cette section aura bientôt des conseils spécifiques au thème de cette page. En attendant, prenez un moment pour lire ces conseils généraux sur la communication Parents/Enfants.

 

Être parent d’un adolescent…
L’adolescence n’est pas toujours une période facile autant pour les adolescents eux-mêmes que pour leurs parents. Il est possible que vous ayez des craintes ou des peurs pour votre enfant qui grandit, qui fait peut-être des expériences ou qui consomme de façon régulière.

Plusieurs sources d’inquiétudes pour les parents peuvent survenir au cours des années, comme le passage du primaire au secondaire, le début des relations sexuelles, l’exploration de la consommation ou le goût de vivre des sensations fortes.

Si vous vous sentez dépassé par les événements, n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel, que ce soit pour parler avec l’éducateur qui suit votre enfant ou à un intervenant du CLSC. Ces derniers seront en mesure de vous aider à trouver des façons adéquates pour suivre l’évolution de votre jeune et pour l’accompagner dans son développement, sans vous oublier, comme personne, comme parent, dans tout ce processus.

Vous pouvez également lire nos quelques conseils rapides afin de vous aider à faire face aux diverses situations.

  • Ouvrir le dialogue
    Bien qu’il ne soit pas toujours évident d’entrer en contact réel avec son adolescent, il est important de lui manifester votre intérêt pour lui et pour ce qu’il vit. De cette façon, il sentira de l’ouverture de votre côté. Il vous parlera plus facilement s’il a envie de se confier. De plus, lorsque vous lui parlez, affirmez votre opinion sans pour autant juger la sienne ni condamner ses comportements. Faites-lui part de vos inquiétudes, sans lui faire de reproches.
  • Établir des règles
    L’adolescence est une période d’exploration et de quête d’autonomie. Cela ne veut pas dire qu’il faut abolir toutes les règles. Pour que tous les membres de la famille se sentent bien, il doit y avoir des règles et elles doivent être appliquées. Convenez des règles avec votre enfant et des conséquences en cas de bris de celles-ci. Il se sentira impliqué dans le fonctionnement de la maisonnée et dans son éducation.
  • Être attentif aux changements d’attitudes et de comportements
    Quand les attitudes et les comportements d’un enfant ou d’un adolescent changent rapidement, on peut se douter que quelque chose ne va pas. Lui parler calmement en lui reflétant son comportement des derniers jours pourrait le pousser à s’ouvrir.
  • Incitez votre jeune à utiliser les ressources disponibles
    Il est possible que votre jeune n’ait pas envie de se confier à vous. Vous pouvez toutefois lui mentionner qu’il existe d’autres ressources qu’il pourrait consulter, par exemple l’intervenant de son école, un autre adulte de confiance ou encore les lignes d’écoute. Vous pouvez également lui suggérer quelques sites web fiables, où l’information est juste et pertinente (voir la section Liens utiles).

Nous vous suggérons aussi de lire nos Capsules Parents qui paraissent plusieurs fois par année dans le journal Le Clairon de Saint-Hyacinthe et que vous pouvez retrouver dans notre fil d’actualité.

Ateliers scolaires

Secondaire

Machine à vapeur, une avancée? (Vapotage)

Public cible : Secondaire 1 à 2

Durée : 75 minutes (1 période)

Objectif : Réfléchir à l’usage de la cigarette électronique ainsi que des conséquences qui en découlent.

Descriptif : Les élèves seront amenés à développer leur jugement critique en discutant sur les enjeux économiques, sociologiques, juridiques et de santé de l’usage de la cigarette électronique. Ces différents thèmes seront abordés tout au long de l’historique de la substance ainsi que de son prédécesseur : la cigarette.

450 888-2572

Appelez-nous pour plus d’information

515, avenue Robert

Saint-Hyacinthe, Qc, J2S 4L7

v

Réseaux sociaux

Faire un don