SAINES HABITUDES DE VIE

Définition : Les saines habitudes de vie sont les actions habituelles dune personne qui l’amènent vers une bonne santé physique et psychologique. (Définition maison)

Les saines habitudes de vie sont les meilleures alliées quune personne peut avoir dans la vie. Que ce soit pour maintenir la santé et repousser les maladies ou simplement pour mieux vivre quotidiennement, elles forment un facteur de protection non négligeable face à la dépendance. Augmenter son bien-être aidera à résister à la tentation qu’amène les substances ou les technologies. Visitez les différents thèmes en lien avec les saines habitudes de vie pour plus de détails.

Pourquoi parler de saines habitudes de vie alors que Satelitte est un organisme en prévention des dépendances?

Prendre soin de soi, bien manger et dormir, gérer son stress efficacement est autant de comportements qui aident à éviter les comportements compulsifs qui peuvent entraîner une ou des dépendances. Ainsi, avoir de saines habitudes de vie permettrait d’éviter de faire usage de substances ou de technologie afin de compenser les stress et les défis de la vie quotidienne. Il sagit alors dun grand facteur de protection pour éviter de développer une dépendance.

Vous êtes curieux?

Nous vous proposons quelques liens et lectures afin d’en apprendre davantage sur le sujet. De plus, visitez nos services afin de voir nos ateliers en lien avec cette thématique. Vous êtes parent ? Nous avons des informations spécialement préparées pour vous. 

Liens utiles

Revenez sous peu pour découvrir plusieurs liens relié à cette thématique. Section en création !

Section parents

Cette section aura bientôt des conseils spécifiques au thème de cette page. En attendant, prenez un moment pour lire ces conseils généraux sur la communication Parents/Enfants.

 

Être parent d’un adolescent…
L’adolescence n’est pas toujours une période facile autant pour les adolescents eux-mêmes que pour leurs parents. Il est possible que vous ayez des craintes ou des peurs pour votre enfant qui grandit, qui fait peut-être des expériences ou qui consomme de façon régulière.

Plusieurs sources d’inquiétudes pour les parents peuvent survenir au cours des années, comme le passage du primaire au secondaire, le début des relations sexuelles, l’exploration de la consommation ou le goût de vivre des sensations fortes.

Si vous vous sentez dépassé par les événements, n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel, que ce soit pour parler avec l’éducateur qui suit votre enfant ou à un intervenant du CLSC. Ces derniers seront en mesure de vous aider à trouver des façons adéquates pour suivre l’évolution de votre jeune et pour l’accompagner dans son développement, sans vous oublier, comme personne, comme parent, dans tout ce processus.

Vous pouvez également lire nos quelques conseils rapides afin de vous aider à faire face aux diverses situations.

  • Ouvrir le dialogue
    Bien qu’il ne soit pas toujours évident d’entrer en contact réel avec son adolescent, il est important de lui manifester votre intérêt pour lui et pour ce qu’il vit. De cette façon, il sentira de l’ouverture de votre côté. Il vous parlera plus facilement s’il a envie de se confier. De plus, lorsque vous lui parlez, affirmez votre opinion sans pour autant juger la sienne ni condamner ses comportements. Faites-lui part de vos inquiétudes, sans lui faire de reproches.
  • Établir des règles
    L’adolescence est une période d’exploration et de quête d’autonomie. Cela ne veut pas dire qu’il faut abolir toutes les règles. Pour que tous les membres de la famille se sentent bien, il doit y avoir des règles et elles doivent être appliquées. Convenez des règles avec votre enfant et des conséquences en cas de bris de celles-ci. Il se sentira impliqué dans le fonctionnement de la maisonnée et dans son éducation.
  • Être attentif aux changements d’attitudes et de comportements
    Quand les attitudes et les comportements d’un enfant ou d’un adolescent changent rapidement, on peut se douter que quelque chose ne va pas. Lui parler calmement en lui reflétant son comportement des derniers jours pourrait le pousser à s’ouvrir.
  • Incitez votre jeune à utiliser les ressources disponibles
    Il est possible que votre jeune n’ait pas envie de se confier à vous. Vous pouvez toutefois lui mentionner qu’il existe d’autres ressources qu’il pourrait consulter, par exemple l’intervenant de son école, un autre adulte de confiance ou encore les lignes d’écoute. Vous pouvez également lui suggérer quelques sites web fiables, où l’information est juste et pertinente (voir la section Liens utiles).

Nous vous suggérons aussi de lire nos Capsules Parents qui paraissent plusieurs fois par année dans le journal Le Clairon de Saint-Hyacinthe et que vous pouvez retrouver dans notre fil d’actualité.

450 888-2572

Appelez-nous pour plus d’informations.

515, avenue Robert

Saint-Hyacinthe, Qc, J2S 4L7

v

Réseaux sociaux

Faire un don

v

Projet cannabis

450-888-2596

projet.cannabis@gmail.com