Le sirop DM, une drogue ?

Dès l’enfance, nous associons la prise de médication avec le mot « soulagement ». Nous utilisons des médicaments sans nécessairement réfléchir à ce qu’ils contiennent. La prise de médication est souvent la première stratégie pour améliorer rapidement notre état de santé. Il y a certains médicaments qui nécessitent une prescription pour y avoir accès, tandis que d’autres sont en vente libre. Généralement, nous sommes avisés lorsqu’un médicament peut développer une dépendance ou donner des effets indésirables. Le pharmacien a pour but d’informer l’utilisateur s’il y a un risque lié à la consommation de ce produit et aux interactions possibles.

Plusieurs organismes et écoles de Saint-Hyacinthe constatent et se préoccupent des expériences vécues par les jeunes, dues à la consommation de ce sirop. Ce phénomène existe depuis longtemps, mais récemment, il semble prendre de l’ampleur. Fait inquiétant dans cette situation, c’est que ce médicament est en vente libre et qu’il est fréquemment utilisé lors de la saison des rhumes. En effet, la majorité des gens ont déjà pris ce type de sirop pour continuer leurs journées sans avoir des symptômes désagréables d’un rhume ou d’une grippe.

Saviez-vous que le sirop DM est parfois utilisé dans le but d’éprouver des sensations et avoir des effets comparables à la consommation de certaines drogues?

Présentement, nous pouvons acheter ce produit en vente libre sans avoir de consultation sur les risques qu’ils peuvent engendrer. Ce produit est donc facile d’accès pour les personnes, et même pour les jeunes d’âges mineurs. Lorsque ce type de sirop est consommé avec les recommandations, il est efficace contre les symptômes du rhume. Cependant, lorsque la quantité recommandée n’est pas respectée et qu’il est mélangé avec d’autres types de consommations (drogues, médicaments et alcool), ce produit peut procurer d’autres effets. Certains consommateurs recherchent précisément le mot dextrométhorphane (DM) qui est présent dans environ 70 produits en vente libre. Le but de cette consommation est d’atteindre une sensation perturbante, entre d’autres mots « un Buzz ».

Voici une liste d’effet en cas de surdose :

  • Bouffées de chaleur
  • Nausées, vomissements et étourdissements
  • Manque de coordination
  • Crises de panique ou d’épilepsie
  • Jugement affaibli
  • Sudation
  • Léthargie ou vertiges – ou hyperactivité
  • Troubles d’élocution
  • Hypertension artérielle
  • Mouvements oculaires rapides
  • Éruption cutanée
  • Accélération ou emballement du rythme cardiaque
  • Paranoïa et hallucinations
  • Sensation de flottement

Nous constatons que lorsque la recommandation n’est pas respectée, les effets peuvent être similaires à d’autres types de consommation. Par contre, une consommation régulière à forte dose peut provoquer une psychose toxique. Il est donc important d’informer la population des risques que ce produit peut engendrer.

Voici quelques conseils préventifs sur ce produit :

  • Éviter l’achat d’un surplus de ce type de produit.
  • Garder ce produit dans un endroit hors de portée des jeunes.
  • Éviter que les jeunes quittent la maison avec ce type de produit.
  • Éviter d’acheter des médicaments avec ce type de substance.
  • Sensibiliser les jeunes sur les effets de toutes médicamentations.
  • Lorsque le produit est entamé, regarder l’évolution de celui-ci.
  • S’informer s’il y a certains médicaments qui ne peuvent pas être pris en même temps.

En conclusion chers parents, ne soyez pas alarmistes, gardez l’œil ouvert et saisissez l’occasion d’aborder le sujet avec votre ado !

Si vous avez des questions sur le sujet, il nous fera un grand plaisir d’y répondre : 450-888-2572

L’équipe de Satellite,

organisme en prévention des dépendances.

Sources :

https://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/ces-ados-qui-abusent-des-medicaments-contre-la-toux

https://www.uniprix.com/fr/lexique-medicaments/5243/dm-sirop

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1089538/purple-drank-cocktail-sirop-toux-consommation-alcool-jeunes

Invitation à notre Assemblée Générale Annuelle 2018-2019

Une autre année s’est terminée pour nous et c’est avec fierté que nous tenions à partager nos réussites et nos défis avec vous. Pour cette belle rencontre, nous avons la chance d’être accueillis par le restaurant La brûlerie Mondor, situé au 1395 rue des Cascades O, Saint-Hyacinthe. Pour notre confort, il y aura un léger gouter, du café et autres breuvages à notre disposition.

La rencontre débutera à 18h30. Lors de cette rencontre, nous vous présenterons le portrait des activités de l’année 2018-2019, ainsi que nos orientations et nos prévisions budgétaires pour l’année à venir.

Afin de vous bien vous accueillir, veuillez s’il vous plait confirmer votre présence soit par courriel ou par téléphone au 450-888-2572.

Soleil, soleil

Enfin, les terrasses, le camping, les festivals et les journées à la plage sont de retour! Durant l’été, tout le monde est d’humeur différente. Les gens semblent plus sociables, les rencontres amoureuses et entre amis abondent et les individus se prennent moins au sérieux. Bref, on relaxe. Dans un monde où la vie est aussi effrénée, les mois d’été deviennent des échappatoires à la vie quotidienne et ennuyeuse de la routine auto-boulot-dodo. Et tant qu’à relaxer, pourquoi ne pas s’aider avec un verre de bière ou une coupe de sangria?

En effet, l’été et les vacances tendent à être associés avec la consommation d’alcool. Toutefois, il ne faut pas se laisser dépasser par cette affluence de boissons alcoolisées ou notre corps nous en fera ressentir les dommages. Que ce soit par les maux de tête, les brûlements d’estomac ou le sommeil peu réparateur, notre corps réagit à ce que nous lui faisons subir. Soyons plus rusés que lui et amusons-nous sans excès! Le plaisir de se détendre tout en gardant ses capacités mentales et physiques fera de notre été l’un des plus beaux souvenirs ayant existé, puisque celui-ci ne sera pas déformé par notre jugement altéré.

Si nous, en tant qu’adulte, nous planifions notre consommation de façon responsable, qu’en est-il des adolescents? Comment comptez-vous transmettre à votre ado ce même état d’esprit concernant la consommation d’alcool? Est-ce un sujet facile à aborder? Certainement pas, mais il n’en est pas moins nécessaire.

Satellite vous propose donc cinq activités divertissantes pour mettre la table sur le sujet avec votre adolescent.

  1. Proposez-lui une activité de cuisine expérientielle où vous concocterez uniquement des drinks non alcoolisées. Vous lui ferez découvrir que les boissons sans alcool peuvent être tout aussi colorées et d’autant plus savoureuses.
  2. Visionnez avec lui le film québécois Dérapages, si ce n’est déjà fait. Vous ferez une pierre, deux coups en abordant le sujet de la conduite en état d’ébriété et la consommation d’alcool en général.
  3. Lancer le sujet lors d’un souper en famille. Vous pourrez discuter tous ensemble de votre vision de la consommation.
  4. Questionnez-le sur ses projets pour l’été autour d’une bonne crème glacée! Les partys feront certainement partie de la liste d’activités.  
  5. Si vous êtes moins à l’aise, donnez-lui une brochure sur la consommation responsable, soit en main propre ou laissez-la sur son lit. Faites un retour ce qu’il en a compris. S’il ne l’a pas lu, vous pouvez lui demander d’y jeter un coup d’œil, ça vous rassurerait. N’hésitez pas à lui faire part de vos inquiétudes, sans lui faire de reproche.

N’oubliez pas que les enfants et les adolescents sont de fins observateurs. L’adage « Fais ce que je dis, mais pas ce que je fais » n’est pas très utile sachant qu’en tant que parents, nous sommes les modèles les plus significatifs pour nos enfants. Il est donc préférable de prêcher par l’exemple. Sur ce, Satellite vous souhaite un été inoubliable.

 

Gabrielle Lemonde

Coordonnatrice

Satellite, organisme en prévention des dépendances

Suivez-nous sur Facebook

Pour en savoir un peu plus concernant les produits comestibles du cannabis.

Depuis du 16 décembre dernier, le gouvernement fédéral a autorisé la vente de produits comestibles du cannabis. Au Québec, le mandat exclusif de la vente de ce type de produit est confié à la société québécoise du cannabis, soit la « SQDC ». Toutefois, les produits seront disponibles qu’au printemps 2020.  Des questions se posent; savons-nous ce qu’il est permis d’acheter? Quels sont les types de produits disponibles? Quel est le taux en THC?  Quels sont les risques et les symptômes liés à une intoxication? Dans cette capsule, plusieurs réponses vous seront proposées dans le but de vous informer, de vous sensibiliser, de prévenir et de savoir comment réagir face à votre entourage.

Les produits comestibles, qu’est-ce que c’est ?

Les produits du cannabis comestibles se présentent sous forme de nourriture ou de boissons qui contiennent des cannabinoïdes, des substances chimiques qui peuvent affecter notre corps et notre esprit. Le tétrahydrocannabinol (THC) provoque un état d’exaltation et d’intoxication. Le cannabidiol (CBD) est un cannabinoïde non euphorisant.

La légalisation des produits comestibles inquiète plusieurs experts en lien avec les risques de surdose par les consommateurs. Les produits sont strictement réglementés par le « Règlement sur le cannabis » du gouvernement du Canada. Le taux maximum en THC est de 10mg de THC par produit dans l’emballage.

La consommation du cannabis peut engendrer des effets néfastes. En voici quelques exemples :

  • La perte de mémoire
  • Le décrochage scolaire
  • L’isolement
  • La perte de motivation
  • Les problèmes de santé physique et psychologique
  • Les problèmes d’apprentissage
  • Des difficultés à se concentrer
  • De développer une dépendance
  • Une intoxication

Le consommateur de cannabis qui est habitué à l’effet obtenu par voie d’inhalation devrait être prudent s’il consomme un produit comestible et utiliser un produit contrôlé tel que ceux vendus à la SQDC. Plusieurs des risques mentionnés plus haut peuvent apparaitre au fil du temps, mais aussi de manière soudaine et inattendue.

L’intoxication se produit lorsqu’il y a consommation de cannabis de façon accidentelle ou en très grande quantité en une seule même occasion. L’intoxication ne cause pas la mort, mais crée un inconfort suffisamment important pouvant demander une attention médicale. Les animaux et les enfants sont plus à risques d’une intoxication, d’où l’importance d’appliquer des mesures sécuritaires autour de l’entreposage et de l’utilisation des produits du cannabis, en particulier sous forme comestible.

Les symptômes d’une intoxication peuvent prendre la ou les formes suivantes:

  • Un ou plusieurs épisodes psychotiques
  • Des douleurs à la poitrine
  • Des difficultés respiratoires
  • Un rythme cardiaque accentué
  • Des nausées et des risques de vomissement
  • Un niveau d’anxiété augmenté et/ou une crise de panique

Quelques particularités concernant les effets de la consommation du cannabis comestibles :

  • Les effets ont une durée plus longue avec l’ingestion qu’avec l’inhalation
  • Les effets sont plus augmentés avec l’ingestion qu’avec l’inhalation
  • Les effets peuvent mettre jusqu’à 2 heures pour se faire ressentir et peuvent prendre jusqu’à 4 heures pour atteindre son plus haut niveau.
  • Les effets peuvent prendre jusqu’à 12 heures avant de disparaitre.

Voici quelques recommandations concernant l’utilisation des produits comestibles contenant du THC

  • Utiliser des produits standardisés avec un taux de THC connu.
  • Si vous prenez des médicaments, s’informer s’il y a un risque de prendre du THC.
  • Prenez le temps de bien lire les étiquettes.
  • Si vous consommez, entourez-vous de gens de confiance et privilégiez un milieu sécuritaire.
  • Si vous avez des problématiques de santé mentale, évitez la consommation de ce type de produits.
  • Prendre du cannabis avec de l’alcool ou d’autres substances est déconseillé.
  • Si vous avez consommé, ne prenez pas le volant. C’est tolérance zéro tout simplement.

Finalement, il est important de ne pas vous baser sur l’expérience vécue par une tierce personne pour présumer la vôtre. Chaque individu est différent (âge, poids, santé générale, expériences…) et la réaction de chacun au cannabis peut également varier d’une fois à l’autre.

Si votre consommation devient problématique, n’hésitez pas à communiquer avec les ressources d’aide suivante

  • Les éducateurs en prévention des toxicomanies de chaque école secondaire
  • Le centre de réadaptation le Virage : (450) 771-6622
  • Ligne parents : 1 800 361-5085
  • Drogue aide et référence : 1 800-265-2626
  • Tel-Jeune :1-800-263-2266
  • Jeunesse j’écoute : 1 800 668-6868
  • 8-1-1
  • Visitez le site de l’AQCID pour connaitre des ressources selon vos besoins.

Déguste ton don 2019

Petit rappel qu’il est temps de réserver votre place pour notre levée de fond « Déguste ton don » qui se déroulera le 12 novembre 2019 au Club de Golf St-Hyacinthe.
Le prix du billet est de 100$, mais vous pouvez avoir
une table (8 places) pour 700$.
Contactez-nous pour réserver vos billets ou procurez-vous ceux-ci en ligne : lepointdevente.com/billets/degustetondon2019
Nous travaillons fort pour vous offrir encore cette année,
un événement mémorable.
Parlez-en à vos proches !

Les après-bals 2019, mission accomplie !

Le 21 et le 26 juin dernier, l’équipe de Satellite était présente lors des après-bals des élèves de nos écoles secondaires.

Merci à nos partenaires financiers de rendre ce projet possible!
La Table de Concertation Jeunesse Maskoutaine et Mme Chantal Soucy, notre députée provinciale.

Merci à nos partenaires-terrain : 
Les intervenants du Centre d’Intervention Jeunesse Maskoutain ( CIJM ), nos bénévoles infirmières et premiers répondants, au Autobus Bernier et à l’équipe de M. Frenette et ses bénévoles pour le raccompagnement offert.

Finalement, un gros merci aux élèves pour votre accueil et votre sens des responsabilités ! Merci aux parents pour votre ouverture et votre sens de l’humour !

Une édition RÉUSSIE !

En préparation des festivités…

La période des fêtes fait son entrée. L’ambiance festive prend place dans plusieurs foyers pour ainsi partager de beaux moments entre amis et en famille. C’est le moment idéal pour se retrouver bien entouré et s’amuser. Bon nombre de personnes profitent de ces festivités pour se recueillir ou pour profiter des bonnes choses de la vie. L’abondance décrit bien les repas traditionnels qui garnissent les grandes tables de nos maisons. Bien évidemment, on y retrouve cocktails et boissons alcoolisées de toute sorte pour accompagner la plupart des copieux repas. Le cœur à la fête, nous laissons à nos enfants quelques permissions spéciales. Certains ont la chance de se coucher plus tard, d’inviter des amis et de fêter eux aussi.

Vous est-il déjà arrivé de surprendre votre jeune avec une consommation d’alcool? Peut-être s’agit-il d’un membre de votre entourage qui lui aurait offert ce breuvage ou simplement est-ce sa propre initiative? Vous êtes-vous déjà demandé quelles seraient vos réflexions, vos réactions et votre approche ?

Il est normal qu’à l’adolescence la curiosité prenne le dessus et que ceux-ci veuillent explorer et imiter le comportement des adultes.  Vous êtes un modèle influent et vos actions sont inspirantes pour eux. La clé est d’entretenir une discussion ouverte avant la saison des festivités. Offrez-vous le temps de discuter avec votre jeune sur les possibles scénarios, et profitez-en pour exprimer vos attentes et vos limites. Il faut lui rappeler qu’il est possible d’avoir du plaisir sans consommer une seule goutte d’alcool. Pour rendre la réception amusante pour eux, je vous propose d’intégrer davantage vos jeunes dans vos activités de soirée afin qu’ils deviennent également les hôtes de la soirée. C’est aidant de prévoir quelqu’un à l’accueil, de prévoir la gestion des manteaux, de veiller à mettre de la musique et de s’assurer de débarrasser les plats vides. En offrant l’occasion à votre ado de participer à l’organisation de votre soirée, vous lui offrez la chance de se valoriser auprès des adultes qui l’entourent dans son quotidien. Cette suggestion aura un impact positif et pourra ainsi lui prouver qu’il est possible de s’amuser sans consommation. Vous pourriez également prévoir des cocktails sans alcool à la disposition de tous. Je vous invite à visiter quelques sites web pour y trouver plusieurs recettes sans alcool simples et délicieuses.

Des idées pour un retour sécuritaire !

N’oubliez pas que durant la période des fêtes, il y a d’avantages d’automobilistes sur les routes. C’est pourquoi il faut doubler notre vigilance et s’assurer d’être en état de conduire avant de prendre le volant. Vous pourriez exiger les clés de chacun des conducteurs lors de leur arrivée à votre soirée. Le chauffeur devra donc vous solliciter avant de partir et ainsi vous pourrez évaluer son état. Il existe également « Nez rouge ». C’est gratuit et ce service est facile d’accès durant toute la période des fêtes. Vous pouvez aussi choisir un conducteur désigné de confiance lors de vos déplacements. Finalement, peut-être pourriez-vous prévoir quelques lits d’invités disponibles en cas de besoin !

Soyez prudent et joyeuses fêtes!

Prévente des billets « Déguste ton don »

Oyez, oyez, Déguste ton don est de retour pour sa 6 e édition. Encore une fois, cette année nos chefs invités relèveront le défi de créer des plats sous le thème du cinéma. 
 
Voici le nom des 7 généreux chefs ayant confirmé leur participation pour l’édition Déguste ton Don 2018 : Anthony Lussier (Bistro V), Richard Marquis (L’espiègle), Annie St-Germain (Gâteaux etc.), Jérémie Pilon (La Rabouillère), Stéphane Camirand (Centre des congrès de St-Hyacinthe), Véronique Prévost (Les fourchettes vagabondes ) et Guy Joubert ( La Galoche ).
 

Procurez-vous vos billets dès maintenant. 

Nouveauté* Bulletin des membres, édition 1

Bulletin membre volume 1 2018

Voici la première édition de notre bulletin intitulé « Membres informés, membres impliqués ». 

Vous désirez être informé de nos activités, nos dates à retenir ainsi avoir quelques petits articles d’informations sur les dépendances et les enjeux actuels? Nous vous invitons à vous inscrire comme membre de Satellite sous l’onglet « Devenir membre », vous aurez la chance de recevoir en primeur le bulletin et plusieurs informations/invitations afin de vous impliquer pour la cause de la prévention des dépendances. 

Bonne lecture!! 

INVITATION À NOTRE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Invitation AGA

Bonjour,

Une autre année s’est terminée pour nous et c’est avec fierté que nous tenions à partager nos réussites et nos défis avec vous. Pour cette belle rencontre prévue le 12 juin prochain, nous aurons la chance d’être accueillis par le restaurant L’espiègle, situé  au 1834 Rue Des Cascades O, Saint-Hyacinthe.

Voici la programmation de cette belle soirée :

D’abord, à 18h se tiendra la présentation notre AGA spéciale portant sur la mise à jour de nos politiques de ressources humaines et de nos règlements généraux. Cette présentation se fera par deux administratrices, soit Mme Tamy Boucher et Mme Arianne Laliberté. Celles-ci ont fait partie de la démarche de la mise à jour de nos politiques en siégeant sur les comités établis à cet effet.

Ensuite, à 19h,  nous poursuivrons avec notre AGA régulière où nous vous dresserons un portrait de l’année 2017-2018, ainsi que nos orientations et nos prévisions budgétaires.

Constatez que vous avez en pièces jointes toute la documentation utile à cette rencontre.

Afin de vous bien vous accueillir, veuillez s’il vous plait confirmer votre présence soit par courriel ou par téléphone : 450-888-2572.

Sur ce, nous espérons que cette programmation vous convienne et nous espérons vous compter parmi nous !

 

Merci de votre appui  !!