HABILETÉS SOCIALES

 Habiletés sociales (n,f) : Les habiletés sociales sont des savoirs-faire et des savoirs-être relatifs aux comportements qui permettent d’interagir adéquatement et efficacement avec les autres dans les différents contextes de la vie sociale (que ce soit dans la famille, à l’école, à la maison, au travail, etc.). Ils permettent à l’individu de bien s’adapter et de s’intégrer à la vie en société.¹  
  

Il faut savoir que les habiletés sociales sont apprises par socialisation. En sociologie, la socialisation signifie le processus par lequel on fait d’un-e petit-e humain-e un être social. Il s’agit donc du processus par lequel on inculque les règles de savoir-être et de savoir-vivre en société. Bien que l’on dira que la première instance de socialisation est la famille, cette socialisation se fait également par plusieurs instances secondaires (groupe religieux, milieu scolaire, milieu social, milieu de travail) et à plusieurs moment au cours de la vie. De ce fait, il faut tout de même noter que, en plus de la famille, le milieu de garde et l’école sont dans les premières instances de socialisation de l’individu et sont donc déterminantes. Elles interviendront pour beaucoup dans la construction de l’individu, de son identité ainsi que dans son rapport au monde.(LAHIRE, En ligne, 2020)

Pour résumé, c’est donc dire que l’apprentissage des habiletés sociales commence d’abord et avant tout dans la famille et se prolonge  ensuite à l’école. Il est donc important de donner de bonnes bases à ses enfants.

Pourquoi parler de saines habitudes de vie alors que Satelitte est un organisme en prévention des dépendances?

Les habiletés sociales permettent à l’individu dentretenir une bonne connaissance de soi et par le fait même, de développer des relations sociales saines. Cest dans ce même ce réseau social, et dans ses relations signifiantes, que la personne peut aller chercher de laide ou du réconfort en cas de besoin, évitant ainsi de se diriger vers des solutions exutoires telles que la consommation.

Culture et habiletés sociales

Compte tenu de ce qui précède, il est important de saisir que la socialisation ne sera pas la même selon le milieu ou la classe sociale, le pays dorigine ou lorigine ethnique, le lieu dhabitation, etc. Cest donc dire que la socialisation est culturellement située. Dans cette optique, les habiletés sociales souhaitables qui découlent de la socialisation seront différentes selon les lieux et les milieux. Cest donc-dire quune habileté sociale au Canada nen sera peut-être pas une au Ghana, ou au Maroc et vice-versa, et encore quune habileté sociale chez les Québécois-e-s n’en soit peut-être pas une chez les Innu-e-s ou les Anishinabeg.

Concernant les habiletés sociales elles-mêmes, celles-ci se divisent en quatre grandes catégories qui touchent autant à la communication, aux relations avec les autres, à la gestion de soi et des émotions ainsi qu’à la capacité de résoudre des problèmes.C’est donc dire que les habiletés sociales sont la base du savoir-être ainsi que de la gestion des émotions.

4 grandes catégories d’habiletés sociales (LYNCH, En ligne, [S.D])

habiletés prosociales capacité à établir et maintenir un contact avec l’autre.
habiletés de communication capacité à nommer ses émotions, ses besoins et ses désirs
habiletés d’autorégulation capacité  à contrôler ses gestes, ses émotions,
habileté de résolution de problème capacité à trouver et appliquer une solution lors d’une situation problématique

 

Savoir-être

Le savoir-être correspond à l’attitude, aux qualités personnelles, et aux valeurs en lien avec lenvironnement et le contexte dans lequel l’individu évolue; ce sont des qualités personnelles comportementales. (LAFORGE et GAUVIN, 2006) Il sagit donc de la somme de nos aptitudes et habiletés sociales.

1. Définition élaborée à partir de : LECOMPTE et LECLERC, 2004 dans LAUZON, Nicole. L’importance de développer les habiletés sociales, Association ontarienne des troubles d’apprentissage, 2020., de LYNCH,  Monique. Les habiletés sociales, Édition Association des haltes-garderies communautaires du québec, [S.D]. et de DIRECTION DES SERVICES À L’ENFANCE ET À LA JEUNESSE. Élaboration d’un programme d’habiletés sociales, Pavillon du Parc, En ligne < http://educationspecialisee.ca/wp-content/uploads/2018/02/3D3c_ElabHabSoc_Interv.pdf>

2. LAHIRE, Bernard. Socialisation – sociologie, Encyclopedia Universalis, 2020, En ligne < http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisation-sociologie/>, page consultée le 13 juin 2020.

3. LYNCH, Monique. Les habiletés sociales, Édition AHGCQ (Association des haltes-garderies du Québec communautaires du Québec), [S.D].

[1]LAFORGE, Émilienne et Clémence, GAUVIN. Les habiletés de savoir-être, Module travail social, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, En ligne<http://www.infiressources.ca/fer/depotdocuments/Habiletes_savoir_etre-CGauvin_et_ELaforge-UQAT.pdf>, 2006, 12 pages.

Vous êtes curieux?

Nous vous proposons quelques liens et lectures afin d’en apprendre davantage sur le sujet. De plus, visitez nos services afin de voir nos ateliers en lien avec cette thématique. Vous êtes parent ? Nous avons des informations spécialement préparées pour vous.

Liens utiles

Section parents

 

Section parents

Cette section aura bientôt des conseils spécifiques au thème de cette page. En attendant, prenez un moment pour lire ces conseils généraux sur la communication Parents/Enfants.

 

Être parent d’un adolescent…
L’adolescence n’est pas toujours une période facile autant pour les adolescents eux-mêmes que pour leurs parents. Il est possible que vous ayez des craintes ou des peurs pour votre enfant qui grandit, qui fait peut-être des expériences ou qui consomme de façon régulière.

Plusieurs sources d’inquiétudes pour les parents peuvent survenir au cours des années, comme le passage du primaire au secondaire, le début des relations sexuelles, l’exploration de la consommation ou le goût de vivre des sensations fortes.

Si vous vous sentez dépassé par les événements, n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel, que ce soit pour parler avec l’éducateur qui suit votre enfant ou à un intervenant du CLSC. Ces derniers seront en mesure de vous aider à trouver des façons adéquates pour suivre l’évolution de votre jeune et pour l’accompagner dans son développement, sans vous oublier, comme personne, comme parent, dans tout ce processus.

Vous pouvez également lire nos quelques conseils rapides afin de vous aider à faire face aux diverses situations.

  • Ouvrir le dialogue
    Bien qu’il ne soit pas toujours évident d’entrer en contact réel avec son adolescent, il est important de lui manifester votre intérêt pour lui et pour ce qu’il vit. De cette façon, il sentira de l’ouverture de votre côté. Il vous parlera plus facilement s’il a envie de se confier. De plus, lorsque vous lui parlez, affirmez votre opinion sans pour autant juger la sienne ni condamner ses comportements. Faites-lui part de vos inquiétudes, sans lui faire de reproches.
  • Établir des règles
    L’adolescence est une période d’exploration et de quête d’autonomie. Cela ne veut pas dire qu’il faut abolir toutes les règles. Pour que tous les membres de la famille se sentent bien, il doit y avoir des règles et elles doivent être appliquées. Convenez des règles avec votre enfant et des conséquences en cas de bris de celles-ci. Il se sentira impliqué dans le fonctionnement de la maisonnée et dans son éducation.
  • Être attentif aux changements d’attitudes et de comportements
    Quand les attitudes et les comportements d’un enfant ou d’un adolescent changent rapidement, on peut se douter que quelque chose ne va pas. Lui parler calmement en lui reflétant son comportement des derniers jours pourrait le pousser à s’ouvrir.
  • Incitez votre jeune à utiliser les ressources disponibles
    Il est possible que votre jeune n’ait pas envie de se confier à vous. Vous pouvez toutefois lui mentionner qu’il existe d’autres ressources qu’il pourrait consulter, par exemple l’intervenant de son école, un autre adulte de confiance ou encore les lignes d’écoute. Vous pouvez également lui suggérer quelques sites web fiables, où l’information est juste et pertinente (voir la section Liens utiles).

Nous vous suggérons aussi de lire nos Capsules Parents qui paraissent plusieurs fois par année dans le journal Le Clairon de Saint-Hyacinthe et que vous pouvez retrouver dans notre fil d’actualité.

Ateliers scolaires

Primaire

Mon ami Caméléon

Public cible : 2e année

Objectifs : Un atelier qui permet d’offrir de l’information sur l’utilisation des jeux vidéos afin de garder un équilibre et la notion de plaisir.

Durée : 1 heure

Descriptif : Les jeunes auront l’opportunité d’aborder les bons et les moins bons côtés des jeux vidéos au travers de la lecture d’une bande dessinée. Nous profiterons de l’occasion pour soulever les signes d’une utilisation abusive afin de pouvoir ouvrir la discussion sur les moyens à prendre.

Prévenir pour mieux grandir

Public cible : 6e année

Objectif : Ce programme a pour but d’aider les jeunes à remplir leur coffre à outils en matière de développement des compétences personnelles et sociales. 

Durée : 4 périodes d’une heure

Descriptif : Nous aborderons les thèmes de la gestion des émotions, la résistance à la pression, la prise de décision et le passage du primaire au secondaire. Ces ateliers sont dynamiques et permettent aux élèves de mettre en pratique les notions véhiculées. Les ateliers sont accompagnés d’un cahier de l’élève dans lequel il peut retrouver les renseignements essentiels, des ressources et des activités à faire seul, avec ses amis ou avec ses parents.

Secondaire

Web’s qu’on s’en va? – Le sextage et le dévoilement de soi

Public cible: Secondaire 4 et 5

Objectifs: Réfléchir aux impacts de la transmission d’informations intimes et personnelles sur Internet et par messages textes.

Durée: 75 minutes (1 période)

Descriptif: L’atelier permettra de définir cette pratique et d’ouvrir sur un sujet parfois tabou. Une situation fictive présentée lors de l’animation permettra de connaître les impacts du sextage derrière l’écran. Les élèves pourront d’autant plus analyser les différents enjeux relatifs au sextage.

450 888-2572

Appelez-nous pour plus d’informations.

515, avenue Robert

Saint-Hyacinthe, Qc,  J2S 4L7

v

Réseaux sociaux

Faire un don

Projet cannabis