Dans l’avenir, je me vois…

Le temps des fêtes est bel et bien derrière nous. Il est temps de regarder les photos de nos enfants émerveillés devant la montagne de cadeaux, grand-maman qui donne un bisou au petit dernier et le chien qui s’amuse dans le papier d’emballage. De beaux moments se sont imprégnés dans notre mémoire, des rêves ce sont réalisés, d’autres attendent à l’an prochain.

Les rêves… vous arrive-t-il encore de rêver? Prenez-vous le temps de rêver? Le rêve amène l’espoir et il peut susciter l’envie de se mettre dans l’action pour le réaliser. Nous avons souvent tendance à croire que les rêves sont inaccessibles. Mais qu’en est-il vraiment? Avons-nous essayé de les concrétiser. Certaines personnes ont le rêve de voyager dans des pays étrangers, mais ils sont si désabusés de la réalité qu’ils n’osent même pas faire venir leur passeport. D’autres voudraient écrire un livre, bâtir un refuge pour animaux ou devenir animateur radio, mais leur entourage leur a toujours répété que ce sont-là des rêves impossibles et qu’il est aussi bien de se concentrer sur les vraies choses de la vie, celles qui rapporteront de quoi mettre du pain sur la table. Ainsi, passe le temps et on ne se met pas à l’action, ayant toujours un brin de regret.

Ceci m’amène à me questionner. En tant que société, encourageons-nous suffisamment les enfants et les adolescents à rêver? Dans notre monde occidental où l’on croit que tout est possible, croyons-nous que ces choses formidables se produisent pour nous et pour les gens de notre entourage?

Il est facile de faire rêver un enfant au Père Noël ou à la fée des dents, mais arrivent-ils à rêver à leur avenir, à ce qu’ils pourraient accomplir? Réaliser un rêve, c’est vivre un succès. La réussite, comme adulte, nous la concevons trop souvent façon terre à terre. Elle ne se résume pas à avoir un bon travail, une voiture neuve et maison confortable. Elle se définit également par l’entrain que nous portons à la vie et aux projets futurs. Lorsqu’aucun projet ne nous motive à continuer, lorsqu’il n’y a plus d’espoir ni de place aux rêves, c’est là que s’installent la déprime et la morosité.

Je vous invite donc à supporter les rêves de vos enfants pour qu’ils puissent se permettre de les réaliser. Ne décourageons plus nos enfants en leur disant que c’est beaucoup trop de travail, trop contingenté, qu’il faut avoir des contacts pour y arriver. Toutes ces choses sont possibles lorsqu’on prend la peine d’y croire et de les demander. Un rêve n’est pas nécessairement synonyme de cadeau, il peut s’agir d’un rêve que l’on construit, peu à peu, à l’aide de ses actions, des encouragements, du bénévolat, de formation, d’intérêts qui un jour nous mèneront là où nous le voulons.

Pour vous donner un exemple, il y a quelque mois, l’équipe de Satellite s’est mise à rêver d’une extraordinaire levée de fonds qui réunirait une dizaine de chefs réputés pour concocter un repas à multiples services. De notre gré, nous nous sommes mis à contacter des chefs pour le demander s’ils voulaient participer. Les réponses ont été sensationnelles. Les chefs qui n’ont pu participer ont, pour la plupart, donné une généreuse commandite. Puis, nous voulions avoir des personnalités connues pour nous supporter et nous parler de leur passion. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvées en contact avec des personnalités médiatiques. Il faut oser s’adresser aux personnes qui peuvent nous aider à réaliser nos rêves.

L’équipe de Satellite vous encourage à faire rêver vos enfants, à les questionner sur ce qu’ils aimeraient, sur leur vision utopique des choses. C’est en se projetant dans le futur tel qu’on voudrait qu’il soit que l’on pourra un jour y arriver. Inciter vos jeunes à poser de petits gestes qui les rapprocheront de leur rêve. Encouragez-les à verbaliser leur fantasme et accompagnez-les dans leur démarche de concrétisation.

Satellite vous rappelle que vous aussi, vous pouvez rêver et ainsi montrer l’exemple à vos enfants que c’est possible de les réaliser. Nous vous souhaitons, pour 2014, une vie remplie de rêves.

 

Gabrielle Lemonde

Intervenante et agente de prévention

Satellite, organisme en prévention des dépendances

(450) 888-2572

satellite@preventiondesdependances.org