C’est le bon temps… de le planifier!

C’est la dernière semaine avant les vacances de Noël de vos enfants, et peut-être les vôtres également. Ressentez-vous la frénésie du temps des fêtes? Ici, chez Satellite, on la ressent bien. Le temps des fêtes est une période importante de l’année où les gens sont généreux et attentionnés et ils se permettent des petites gâteries et certains excès.

Avant d’entrer dans l’affluence des réunions de famille, partys de bureau et soupers entre amis, pourquoi ne pas prendre quelques minutes pour réfléchir à la façon dont se déroulent généralement ses activités. Comment ça se passe dans votre famille lorsque vient le temps de faire la fête? Lorsque la musique joue, que les gens dansent, que les enfants courent dans la maison et que les autres mangent, est-ce que l’alcool coule à flot? Quels comportements adoptent les gens qui ont consommé? Est-ce un exemple de consommation responsable pour vos enfants et vos adolescents?

N’oublions pas qu’au-delà du message que nous leur transmettons en parole, nos comportements sont beaucoup plus éloquents. Donc lorsque l’on dit à notre ado avant qu’il sorte faire la fête « Ne rentre pas trop tard et ne bois pas trop », et qu’en revanche lorsque c’est notre party de bureau on rentre très tard, en état de consommation avancé, nous envoyons un message contradictoire et malheureusement, c’est le comportement vu qui sera retenu. Même chose dans la situation où nous disons à notre jeune de boire un verre d’eau entre chaque consommation et que nous-mêmes les enchaînons sans nous demander si on ne pourrait pas alterner avec une boisson non alcoolisée. Le message comportemental n’est pas le même que le message verbal. Soyons cohérents et appliquons nos propres conseils.

De plus, l’ambiance festive amène un moment propice pour les jeunes pour goûter à l’alcool. Plusieurs d’entre vous ont probablement pris leur première coupe de vin ou leur premier cocktail lors d’un temps des fêtes en famille. En effet, les adultes se sentent moins gênés d’offrir quelques gorgées d’alcool à leurs jeunes lorsqu’ils sont avec eux, lorsque tout le monde autour boit. Ils ont l’impression de les accompagner dans leur découverte. On entend souvent les gens dire « J’aime mieux qu’il consomme pour la première fois en ma présence, que sans surveillance avec ses amis ». D’un côté, c’est vrai, c’est plus sécuritaire, l’environnement est contrôlé et la quantité que vous lui permettez est également calculée. Toutefois, d’un point de vue d’intervention, plus le moment de la première consommation survient tard dans la vie du jeune, moins le risque d’avoir un jour une dépendance est élevé.

Bien sûr, nous ne sommes pas en train de vous faire la morale sur ce que vous devriez faire ou ne pas faire, rien n’empêche d’avoir du plaisir, tout en agissant de façon logique et conséquente avec vos paroles et avec ce que vous voudriez observer comme comportement chez les autres, ados ou adultes.

Dans le même ordre d’idée, quels conseils donneriez-vous à votre adolescent pour bien organiser un party? Vous pensez possiblement à ceux-ci :

– Prévoir un chauffeur désigné;

– Prendre un taxi si ce dernier a bu;

– Respecter ses limites et celles des autres;

– Prévoir des consommations non alcoolisées attrayantes;

Vous avez bien raison. Ces conseils simples et efficaces augmentent les chances de passer une soirée mémorable en compagnie des gens aimés. De votre côté, avez-vous pensé les planifier pour votre réveillon? Pour plus de trucs et conseils sur l’organisation d’une fête, vous pouvez consulter le site d’Éduc’alcool, sous la rubrique Savoir recevoir.

En terminant, rappelez-vous le début de votre adolescence, avec vos cousins, dans une pièce sans adulte où quelques verres d’alcool circulent discrètement pour ne pas trop se faire remarquer. Cela pour vous dire que même avec les meilleures intentions de votre part, il est possible que votre ado se fasse offrir une consommation lors des fêtes. C’est pourquoi, pour éviter les situations d’abus, il est important d’ouvrir le sujet et de lui parler de ce que peut représenter une consommation standard de bière, de vin ou d’autres boissons alcoolisées susceptibles d’être consommées et de lui dire qu’il est possible qu’il en ressente les effets très rapidement. Ces effets varient en fonction de la personne, de son âge, de sa taille, de son poids, de la vitesse de consommation, de la concentration de la boisson, du contexte, et plus encore. Il est donc impossible de prédire avec certitude les effets qu’une seule consommation pourrait avoir sur lui. Ainsi, la modération et la prudence demeurent de mise.

 

Sur ce, l’équipe de Satellite vous souhaite de joyeuses fêtes, des moments agréables et responsables. 

 

Gabrielle Lemonde

Intervenante et agente de prévention

Satellite, organisme en prévention des dépendances